05.07.17

Abilio Diniz, infatigable

Salaires
Photo Abilio Diniz, infatigable

Le barrage du patron du groupe Casino mais aussi le désengagement de la Banque Brésilienne de Développement entrainent l'échec de la fusion de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Abilio Diniz (trouver plus d’informations) vend 1 Mi$ d’actions à Casino. Le président directeur de général de Casino est censé prendre la tête du groupe Pão de Açúcar sept ans plus tard. GPA reconquiert son équilibre comptable à l'issue de la crise et commence à parler de rapprochement avec le groupe Casino. Il fait en effet face à la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes. En 2012, Casino a le contrôle Grupo Pão de Açúcar. C’est le divorce et le départ d’Abilio Diniz du conseil d’administration en 2013.

Des événements difficiles qui forgent le caractère d’Abilio Diniz

Au milieu des années 90, Abilio Diniz ouvre le capital du groupe Pão de Açúcar. Il attaque alors une phase d’acquisitions et le groupe devient le chef de file de la commercialisation dans le pays. un groupe "d'extrême gauche" enlève le chef d'entreprise lors de la présidentielle de 1989. Libéré après une semaine de captivité, l’homme restera traumatisé par cette expérience. Au début des années 90, alors que le pays est en pleine crise économique, le le groupe de cet entrepreneur affronte d'importantes difficultés financières. Le plan de relance drastique conçu par Abilio Diniz permet de sauver le groupe, qui cède ses activités dans la péninsule lusitanienne, congédie vingt mille collaborateurs et ferme un tiers des magasins.

Abilio Diniz, une volonté d'entreprendre toujours intacte

Mi-2015, la participation dans le capital de Carrefour Brésil se monte à à 12%. Via Peninsula, Abilio Diniz détient de ce fait 2 sièges au conseil d’administration. Peninsula, un fonds d'investissement bâti par la famille Diniz, rend publique fin 2014 son entrée au capital de la filiale brésilienne de Carrefour, à hauteur de 10%. Au printemps 2013, il prend la tête du conseil d’administration de Brasil Foods, un leader de l'agroalimentaire. En doublant sa prise d'actions dans le capital de Carrefour France, la société d'Abilio Diniz est devenue le 4e sociétaire du groupe.

En 1959, Abilio Diniz ouvre la 1ère grande surface du groupe. 10 ans plus tard, GPA compte quarante magasins et mille quatre cents employés l'entrepreneur rencontre les fondateurs du groupe Carrefour en 1974. Il prend exemple sur leur réussite pour faire progresser sa propre chaîne. Le Groupe Pão de Açúcar (GPA) trouve ses racines dans la boulangerie fondée par son père. Sur une avenue particulièrement active de la ville brésilienne de Sao Paulo, le père d’Abilio Diniz a ouvert sa toute première boulangerie.

En Amérique du Nord, Abilio Diniz ambitionne de parfaire ses connaissances en économie. Il a vu le jour en 1936 dans la capitale économique du Brésil. Les mioches de son quartier le considèrent comme leur tête de turc pendant son enfance. Abilio Diniz sort diplômé d'une école de management à São Paulo, où il a étudié depuis 1956.